Fondation du CHU de Québec

Les généreux bénéfices du Filles Open qui seront versés à la Fondation du CHU de Québec lui permettront de soutenir la lutte aux cancers féminins au CHU de Québec. Le cancer est une maladie insidieuse qui peut atteindre toutes les parties du corps. Chez la femme, les cancers du sein et les cancers gynécologiques frappent en plein cœur. Au Canada, une femme sur neuf sera atteinte d’un cancer du sein dans sa vie et une femme sur 70 risque de souffrir d’un cancer des ovaires.  Pour ces femmes, l’expertise, la technologie et la qualité des traitements sont leurs meilleures armes pour mener le combat contre l’ennemi qui s’est logé dans ce qu’elles ont de plus intime.

Le CHU de Québec se distingue par le savoir-faire de ses équipes spécialisées dans les domaines du cancer du sein et des cancers gynécologiques. L’appui des donateurs leur permet de poursuivre leurs efforts acharnés contre le cancer, notamment en ce qui concerne la prévention, la génétique, le dépistage, la chirurgie, les traitements novateurs (chimiothérapie, hormonothérapie et radiothérapie) et enfin l’accompagnement psychosocial.

En apprendre plus sur la Fondation du CHU de Québec

Mission 

La Fondation du CHU de Québec a pour mission de faire la différence pour la santé des gens, de la naissance à la fin de la vie, en appuyant financièrement l’humanisation des soins de santé du plus grand centre de soins spécialisés au Québec afin qu’il puisse offrir une meilleure qualité des services médicaux, qu’il contribue à la recherche et à l’enseignement tout en restant à la fine pointe des innovations technologiques.

Le Centre des Maladies du sein du CHU de Québec

Le Centre des maladies du sein du CHU de Québec, une imposante équipe interdisciplinaire diagnostique et traite plus de 900 nouveaux cas de cancer du sein chaque année, ce qui en fait l’un des centres les plus importants au Canada. Ce centre intégré de lutte contre le cancer du sein se situe à l’Hôpital du Saint-Sacrement. Il dessert non seulement la grande région de Québec mais également tout l’Est-du-Québec et enregistre plus de 30 000 visites annuellement. À vocation suprarégionale, il traite à lui seul plus de 14 % de tous les cancers du sein diagnostiqués et traités au Québec chaque année.

L’équipe de la gynéco-oncologie du CHU de Québec

Le CHU de Québec compte sur l’expertise de 5 gynéco-oncologues qui assurent le suivi des patientes atteintes de plusieurs cancers de type gynécologiques. Avec expertise et détermination, on y traite notamment les cancers des ovaires, du col de l’utérus et de l’endomètre. Ces cancers sont sournois, ne faisant sentir leur présence très souvent que lorsque la maladie est déjà avancée. Le cancer de l’endomètre est le plus fréquent en Amérique du Nord.  En 2017, on estime le risque d’être atteinte d’un cancer endométrial de 1 femme sur 39.

Selon la Société canadienne du cancer,  le cancer de l’ovaire, quant à lui, aura pris la vie de 1 700 femmes en 2013. Il est le cancer qui affiche le taux de mortalité le plus élevé. C’est pour cette raison que la recherche et les efforts consacrés au dépistage et à la prévention sont si importants. Au CHU de Québec, 700 femmes par année sont opérées pour un cancer gynécologique.